Actualités

Partager sur :

Une artiste missionnaire...

06 mai 2022 Anciens
Vue 43 fois

Sylvianne Adloff entourée par son mari (à droite) et  l'ébéniste Frédéric Matacchione.

Toute personne est le reflet du coeur généreux de Dieu qui a répandu une multitude de talents sur chacun d'entre nous. Certains talents sont plus visibles que d'autres et parmi ceux-ci se trouvent  la recherche du beau, la créativité et la sensibililté qui caractérisent les artistes.

Au sein de notre famille d'anciens, nous avons la chance d'en compter quelques uns et parmi eux, Sylvianne Adloff, peintre plasticienne, partie en 2018 servir l'Eglise du Chili, avec son mari, Stéphane.

Au retour de mission, Stéphane a rejoint l'équipe qui administre la Cathédrale de la Major à Marseille et Sylvianne s'est mise au service du curé de la paroisse pour restaurer les oeuvres diverses de cette cathédrale. C'est dans ce cadre, qu'il lui a été demandé de peindre un "ciel d'assomption" pour habiller la chapelle de la Vierge Marie.

Après de nombreux jours de travail, Sylvianne conclut son oeuvre, laquelle fut inaugurée le Dimanche de Pâques. 

Vous pourrez apprécier ci-dessous son magnifique ciel d'assomption et le texte que cet exercice lui a inspiré.

"C'est la rencontre entre la terre et une parcelle du ciel. Une parcelle sans doute mais une parcelle de Lui. La toile comme une page blanche s'étire, se tend comme un corps et m'invite à quitter ma peur enfantine. L'Esprit Saint, au dessus de ma tête, niché dans la cinquième coupole de la Sainte Marie Majeure, me recouvre.Il faut s'abandonner, jeter ma prière dans sa prière; mon cœur palpite au rythme du mouvement du pinceau qui étale le bleu, le blanc, la lumière de l'éternel midi." "Un ciel d'assomption qui s'étire accueillant, inspirant, aspirant, c'est ce que désire le peintre, un ciel juste beau qui parle au coeur, qui parle à tous. Marie nous invite à nous y abandonner, à plonger dans le ciel victorieux d'espérance afin de rejoindre son coeur. Ô ciel ! Resplendissant tu soulignes de ton ruban bleuté, la beauté, la bonté de la Mère du Saint-Amour".

Sylvianne Adloff - réflexion sur son oeuvre Ciel d'Assomption - peinture acrylique 5,71 x 2,80.




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité